Pergolas bioclimatiques

Verandas

 

Il suffit d’assembler quelques châssis alu pour fermer un balcon, et nous obtenons une loggia au milieu d’un décor naturel.

Il suffit alors de mettre un toit sur une périphérie de châssis alu et on obtient une véranda.

La véranda aujourd’hui devient une pièce à vivre, une extension de l’habitation vers l’extérieur, au milieu d’un décor naturel.

La forme est importante pour que maison et véranda fassent un ensemble homogène et harmonieux, où la vie glisse facilement de l’une à l’autre.

La lumière dans la véranda est très importante, car elle ne doit pas assombrir la maison. C’est elle qui apporte la clarté par les surfaces vitrées de la périphérie, mais aussi par la toiture.

La toiture devra être choisie suivant les besoins de lumière, isolation, forme. Elle peut être en :

  • verre : le plus beau pour la transparence, mais structure très lourde. car le vitrage employé sera lui aussi très lourd.
  • polycarbonate : produit employé depuis longtemps pour les toitures de véranda, translucide mais peu isolant.
  • panneau sandwich : 2 tôles d’aluminium avec mousse de polyuréthane entre chaque tôle (qui permet l’isolation). La paroi inférieure, celle qui constitue le plafond de la véranda, est laquée blanc et reflète la lumière entrant par les baies.
  • plaque fraîcheur : plaque alvéolaire translucide de 32 mm d’épaisseur 5 chambres traitées anti-UV, reflète les rayons chauffants du soleil et diffuse la lumière de façon très importante sans chaleur.

Un double vitrage Cekal faiblement émissif (ne laissant pas entrer la chaleur) contribuera à l’isolation thermique, ainsi que des grilles de ventilation.

Une véranda réussie passe par un spécialiste qui vous guidera et vous conseillera sur les autorisations, les travaux préliminaires, la forme, les matériaux, les ouvertures, l’isolation, la lumière, les financements, les aides et les garanties.